Le fantasme de Quatremer

Jean Quatremer est depuis longtemps (trop longtemps ?) le correspondant à Bruxelles pour Libération. C’est un eurobéat assumé, fier propagandiste d’une Union Européenne folle dans un journal prétendument de gauche. Certains le classent dans la catégorie des chiens de gardes mais je ne suis pas d’accord sur ce point : pour être un chien de garde, encore faut-il avoir des crocs ! Je suis tombé récemment sur une ancienne note du journaliste sur son blog.

Cliquez sur l'image pour la voir dans son contexte...

Cliquez sur l’image pour la voir dans son contexte…

Cette illustration qui éveille la jouissance de Jean Quatremer est affreuse pour de multiples raisons :

  • «Pas touche aux acquis sociaux » est mis sur le même plan que le FN.
  • Le drapeau américain reflète bien la mentalité anglo-saxone de l’Union Européenne et toutes les inégalités qui en découlent. Ca reflète aussi que l’UE n’est pas là pour servir les peuples européens mais d’autres intérêts : ceux de la finance américaine.
  • L’UE ne peut exister que si des gens la portent pour qu’elle marche sur le peuple.
  • [BONUS] Enfin, d’après le dessin, les eurobéats regardent sous les jupes des femmes, d’où leur sourire niais; à moins que ce soit parce qu’ils sont niais par nature. A voir…

C’est presque amusant de voir le pilier de comptoir bruxellois qu’est Jean Quatremer révéler ainsi ses fantasmes inconscients ou non assumés. Le journaliste arrogant dévoile en une image sa vraie nature et celle de ses amis : ils sont des pourfendeurs de la démocratie et de leur propre héritage culturel.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*